Les différents types de thés japonais

Lionel
Avatar de l’utilisateur
Bourgeon Miraculeux
Bourgeon Miraculeux
 
Message(s) : 6109
Inscription : 02 Mar. 2013
Localisation : France, St Malo de Phily (35)

Les différents types de thés japonais

Message par Lionel » 11 Mars 2013, 11:10

Contrairement à beaucoup d'idées reçues, le thé japonais renferme une grande diversité de thés : non seulement une grande variété au sein des thés verts, mais également d'autres types de thés : torréfié, voire même des wulong et des thés rouges japonais !

Image
Une tasse de sencha

Il y a plusieurs façons de classer et d'organiser les différents types de thés japonais. Nous choisirons ici une première distinction entre les thés de plein soleil et les thés ombrés, puis nous détaillerons les principaux thés à l'intérieur de chaque catégorie.

Les thés de plein soleil

Les théiers ne connaissent aucune protection contre le soleil, aucun ombrage. La majeure partie des thés japonais se classe dans cette catégorie.

* Le sencha

Le sencha est un thé vert dont l'oxydation est stoppée par étuvage. C'est le plus connu et le plus répandu des thés japonais.
Pour la petite histoire, "sencha" pourrait se traduire par "thé bouilli", ce qui peut paraître étrange puisque qu'aujourd'hui ce mot désigne un thé en feuilles que l'on infuse en théière. Mais à l'époque Edo on pense que les théières étaient mises sur le feu, donc les feuilles probablement un peu bouillies.

On distingue 2 types de sencha :

- le futsumushi sencha est obtenu par étuvage dit "standard", environ 30 secondes, comprendre par là selon la méthode traditionnelle ou habituelle. On rencontre aussi les termes "asamushi" qui vient de l'adjectif "asai" : peu profond, et "chumushi" qui désignerait un étuvage moyen...La liqueur d'un futsumushi sencha sera limpide, vert jaune, dorée, d'aspect huileux parfois. Les feuilles ont la forme de longues aiguilles vert foncé.

Image
Feuilles de futsumushi sencha

- le fukamushi sencha est obtenu par un étuvage plus poussé, "fuka" veut dire profond, 1 voire 2 minutes. Cette étape durant plus longtemps, elle conduit à des feuilles plus brisées, par conséquence la liqueur d'un fukamushi sencha sera moins translucide voire opaque (boueuse ? :) ). Le goût est plus doux, moins astringent en tendance qu'un futsumushi.

Image
Feuilles de fukamushi sencha


* Le bancha

Les feuilles sont issues des 2è et 3è récoltes, elles ont donc poussé plus tard (juin) et sont donc moins concentrées en éléments favorables à la qualité. Les feuilles sont plus grandes qu'un sencha, plus fines. Le goût sera globalement moins doux, plus amer, moins parfumé. C'est un thé plus "ordinaire" que l'on peut consommer par exemple pendant un repas.

Image
Feuilles d'un kyo-bancha - PostcardTeas


* Le genmaïcha

"genmai" signifie riz, le genmaïcha est le plus souvent un sencha additionné de riz grillé et/ou de riz soufflé. Cela lui donne une saveur sucrée, légère et désaltérante.

Image
Genmaicha - Thés du Japon


* Le hojicha

Thé vert, sencha ou bancha, torréfié à 200°C. Non astringent, pauvre en théine.

Image
Okorinbou, un bancha hojicha de Yoshiaki Hiruma



* Le tamaryokucha

La principale différence avec un sencha est la forme des feuilles : elles sont ici torsadées, en forme de spirale ou de virgule. Ceci provient de la suppression d'une étape du processus de fabrication responsable de la forme en aiguilles des sencha. A l'origine, cette forme de feuilles proche de celle des thés chinois (par exemple le Bi Luo Chun chinois signifie "spirale de jade du printemps") avait pour but de favoriser l'exportation de ces thés vers des pays plus habitués à consommer ce type de thé.

On distingue de tamaryokucha :
- le mushisei-tamaryokucha : très proche du sencha classique, seule la forme des feuilles diffère.
- le kamairisei-tamaryokucha : du terme "kama" qui veut dire poêle en chinois, ce thé est séché non par étuvage mais par séchage au wok, par chaleur sèche donc. C'est une particularité de l'île de Kyûshû. Le goût de ce type de thé est parfumé, avec des notes doucement grillées, torréfiées. Il se prépare à la façon des thés chinois.

Image
Kamairicha - Thés du Japon



Les thés ombrés

* Le gyokuro

Le Gyokuro est un thé japonais "haut de gamme", rare et souvent cher. Cela tient à son mode de production qui demande davantage de travail et de précautions. Les plantations sont couvertes 3 semaines avant récolte. Le "hon gyokuro" ou véritable gyokuro traditionnel, doit être couvert avec des nattes en paille 7 à 10 jours avant récolte pour réduire de 50 à 60% la lumière que reçoivent les feuilles de théier (d'autres types de gyokuro sont couverts avec des bâches de nylon). Dans un deuxième temps, une couverture de paille de riz appliquée pendant 10 jours filtre jusqu'à 98% de la lumière. A noter aussi que pour le Gyokuro traditionnel, les théiers ne sont pas taillés, ce qui rend inévitable la cueillette manuelle.
L'effet de l'ombrage des théiers est double :
- la théanine ne se transforme pas en tannins dans les feuilles de thé, et s'accumule donc en concentration supérieure à celle d'un sencha par exemple. Ceci est responsable d'une grande douceur de la liqueur, d'un "umami" intense et profond.
- la teneur en chlorophylle est là aussi supérieure, ce qui donne une liqueur d'un vert sombre.

* Le kabusecha

Proche du gyokuro, les théiers sont ombrés pendant 7 à 10 jours pour filtrer 60 à 75% de la lumière. Cela conduit à des thés aux caractéristiques similaires, d'une grande douceur due à la richesse en théanine.

* Le tencha/matcha

Le tencha est produit de la même manière qu'un Gyokuro, en culture ombrée. Il n'est quasiment jamais vendu et consommé sous sa forme initiale de feuilles, mais il est réduit en poudre entre deux meules de pierre pour donner le matcha.


Ce rapide panorama des différents types de thés japonais montre bien la diversité de cette famille : des liqueurs très douces aux liqueurs plus mordantes, doucement astringentes, du parfum de fleurs, des notes beurrées, crémeuses, salines...
le vide, c'est la base

karine
Avatar de l’utilisateur
Nouvel arrivant
Nouvel arrivant
 
Message(s) : 16
Inscription : 05 Sep. 2013

Re: Les différents types de thés japonais

Message par karine » 12 Septembre 2013, 13:58

On y rajouterait bien les "kukicha" !

Sébastien
Avatar de l’utilisateur
Futaoki
Futaoki
   
Message(s) : 14304
Inscription : 02 Mar. 2013
Localisation : Nantes

Re: Les différents types de thés japonais

Message par Sébastien » 12 Septembre 2013, 14:02

comment ça ? Lionel a oublié les kukicha ?!?
privé de sencha pendant une semaine !!
Matcha ga mainichi, ishya wa tôku ni
抹茶が毎日、医者は遠くに

Lionel
Avatar de l’utilisateur
Bourgeon Miraculeux
Bourgeon Miraculeux
 
Message(s) : 6109
Inscription : 02 Mar. 2013
Localisation : France, St Malo de Phily (35)

Re: Les différents types de thés japonais

Message par Lionel » 12 Septembre 2013, 21:11

oups !
je vais tâcher de réparer cet oubli...bien vu Karine...:-)
(et n'y compte pas une seconde Sébastien pour la punition...)
le vide, c'est la base

Leaf
Avatar de l’utilisateur
Feuille de Thé
Feuille de Thé
 
Message(s) : 7542
Inscription : 04 Sep. 2013
Localisation : Québec

Re: Les différents types de thés japonais

Message par Leaf » 13 Septembre 2013, 01:00

Je viens justement d'en recevoir un petit contenant, du Kukicha... :) D'ailleurs je suis curieuse, est-ce que c'est la même chose que du Bocha ou est-ce que ce sont deux thés différents ?

Florent
Postulant
Postulant
Message(s) : 47
Inscription : 30 Jul. 2013
Localisation : Kashiwa / Japon

Re: Les différents types de thés japonais

Message par Florent » 13 Septembre 2013, 06:55

Bonjour,
Le "bo" dans bocha s'écrit avec le caractère qui signifie bâton. Oui, bocha désigne bien un thé fait de tiges (kuki) mais, il me semble que ce terme est utilisées général pour du Hojicha fabriqué à base de kukicha. Comme le célèbre Kaga bocha, Hoji Cha de tiges fabriqué a Kaga dans le département de Ishikawa (même si les fameuses tiges utilisées proviennent en fait de Shizuoka.....)

Leaf
Avatar de l’utilisateur
Feuille de Thé
Feuille de Thé
 
Message(s) : 7542
Inscription : 04 Sep. 2013
Localisation : Québec

Re: Les différents types de thés japonais

Message par Leaf » 13 Septembre 2013, 16:37

Merci beaucoup pour les infos, Florent ! Ça répond tout à fait à ma question et même plus. :D

Tiens, j'en profite puisque j'ai des pros sous la main :mrgreen: Tamaryokucha, Kamairicha, Guricha, same difference comme disent les anglophones ou y a-t-il des nuances en fait ? (Je me doute que "kamairicha" est probablement une contraction grammaticale de "kamairisei-tamaryokucha"...)

Florent
Postulant
Postulant
Message(s) : 47
Inscription : 30 Jul. 2013
Localisation : Kashiwa / Japon

Re: Les différents types de thés japonais

Message par Florent » 14 Septembre 2013, 11:08

Oui, Kamairicha est bien la même chose que Kamairisei tamaryokucha.
Mais lorsqu'on parle simplement de Tamaryokucha, il s'agit dans presque 100% des cas d'un mushisei tamaryokucha, un thé étuvé donc. De même quand on parle de guricha, dans presque 100% des cas on désigne un mushi-guri, étuve la encore. (tamaryokucha = guricha = thé étuvé mais donc la forme ressemble a celle d'un the de type kamairi mis au point dans les années 30 pour l'export vers les pays du moyen orient)

Leaf
Avatar de l’utilisateur
Feuille de Thé
Feuille de Thé
 
Message(s) : 7542
Inscription : 04 Sep. 2013
Localisation : Québec

Re: Les différents types de thés japonais

Message par Leaf » 14 Septembre 2013, 11:48

Merci Florent, encore une fois ! C'est vraiment fascinant. ^^

Kevin

Re: Les différents types de thés japonais

Message par Kevin » 14 Septembre 2013, 18:34

D'ailleurs Florent, ton kamairicha Takachiho est juste un superbe rapport qualité prix

Florent
Postulant
Postulant
Message(s) : 47
Inscription : 30 Jul. 2013
Localisation : Kashiwa / Japon

Re: Les différents types de thés japonais

Message par Florent » 15 Septembre 2013, 10:16

Merci!Tu es sur celui de cette année ou de l'an dernier. Cette année il ne fut pas possible d'avoir un 100% cultivar Minama Sayaka, mais finalement de mélange de cultivar donne un thé très puissant et agréable.

Kevin

Re: Les différents types de thés japonais

Message par Kevin » 15 Septembre 2013, 10:35

Oui celui de cette année, en effet, j'ai d'ailleurs lu ton blog à son sujet.
Je n'ai pas fait l'expérience de celui de l'année dernière et, pour tout dire, cette année fut ma première expérience en matière de kamairicha, que je renouvellerai à coup sûr.

Ségolène
Avatar de l’utilisateur
Samouraï
Samouraï
   
Message(s) : 2034
Inscription : 25 Sep. 2013
Localisation : Bordeaux

Re: Les différents types de thés japonais

Message par Ségolène » 24 Octobre 2013, 13:10

Lionel a écrit :On distingue 2 types de sencha :

- le futsumushi sencha est obtenu par étuvage dit "standard", environ 30 secondes, comprendre par là selon la méthode traditionnelle ou habituelle. On rencontre aussi les termes "asamushi" qui vient de l'adjectif "asai" : peu profond, et "chumushi" qui désignerait un étuvage moyen...La liqueur d'un futsumushi sencha sera limpide, vert jaune, dorée, d'aspect huileux parfois. Les feuilles ont la forme de longues aiguilles vert foncé.

- le fukamushi sencha est obtenu par un étuvage plus poussé, "fuka" veut dire profond, 1 voire 2 minutes. Cette étape durant plus longtemps, elle conduit à des feuilles plus brisées, par conséquence la liqueur d'un fukamushi sencha sera moins translucide voire opaque (boueuse ? :) ). Le goût est plus doux, moins astringent en tendance qu'un futsumushi.


:?: Je croyais qu'il y avait trois façon d'étuver:

- asamushi, étuvage léger,
- chumushi, étuvage moyen,
- fukamushi, étuvage poussé.

Je suis donc étonnée par ce terme de "futsumushi". Quelqu'un peut-il m'expliquer la différence entre un étuvage "asamushi" (20s. à 40s. me semble-t-il) et un étuvage "futsumushi"?
En rébellion contre l'Empire du Dark Shu ! :twisted:


LE CUB DE THÉ, club de thé de Bordeaux-CUB.

Ségolène
Avatar de l’utilisateur
Samouraï
Samouraï
   
Message(s) : 2034
Inscription : 25 Sep. 2013
Localisation : Bordeaux

Re: Les différents types de thés japonais

Message par Ségolène » 24 Octobre 2013, 13:14

De plus, je trouve le sencha asamushi nettement moins astringent qu'un fukamushi (mais je m'y connais peu sur les thés japonais, alors)... Décidément de plus en plus perplexe! :?
En rébellion contre l'Empire du Dark Shu ! :twisted:


LE CUB DE THÉ, club de thé de Bordeaux-CUB.

Ségolène
Avatar de l’utilisateur
Samouraï
Samouraï
   
Message(s) : 2034
Inscription : 25 Sep. 2013
Localisation : Bordeaux

Re: Les différents types de thés japonais

Message par Ségolène » 24 Octobre 2013, 13:20

Le meilleur sencha que j'ai goûté, assez récemment, était un Chiran asamushi. Liqueur claire et limpide, d'une grande finesse, sur une dominante florale... Moment de pur plaisir.

J'aimerais beaucoup en retrouver un du même genre. Des suggestions?
En rébellion contre l'Empire du Dark Shu ! :twisted:


LE CUB DE THÉ, club de thé de Bordeaux-CUB.

Suivant